Lundi 26 juin 1 26 /06 /Juin 11:58

Emma esclave blanche

dernière partie

Kacia apparut à Emma dans l’encadrement de la grille, aussitôt elle prit la position requise.

« Je te plaindrais presque, mais  seulement presque, avec ce qu’a prévu Sékou pour toi, tu vas surement devenir folle », déclara-t-elle.

 

Emma sentie son sang ce glacé dans ses veines.

« Tu sais  sait que ton contrat ne prévoit aucune limite à ce nous pouvons sexuellement t’imposez, mais aussi que nous pouvons t’avilir à l’extrême, ce qui implique que tu ressortiras d’ici brisé psychiquement si nous le voulons »

 

Emma répondit : « Oui Cheftaine Kacia, je le sais et je l’es par avance accepté. ».

 

Kacia, enleva le cadenas qui reliais la chaine au mur, et tira dessus : «Suis-moi ».

Emma toujours à 4 pattes suivis ca persécutrice, et elles entrèrent dans une autre cellule proche.

Au centre trônait un fauteuil de barbier d’un très ancien modèle, elle vit Saadiq, l’un de ses maitres, il l’as regardât d’un aire pervers.

Kacia dit : « Saadiq, je te la confie, je dois préparer la suite », « Pas de problème prend tout ton temps, je vais adorer ce que je vais lui faire subir » déclara-il.

 

« Monte sur le fauteuil » ajouta-t-il en direction d’Emma.

Celle-ci s’exécuta sans tarder,  ne voulait pas aggraver sa situation. Aussitôt qu’elle fut assise, Saadiq lui passe des sangles à la hauteur des avant-bras, aux bras, qu’il reliât aux accoudoirs. Puis sur le haut de la poitrine, puis en passa une sur le front qu’il ferma derrière l’appui-tête, ainsi sanglé elle ne pouvait plus bouger la tête ni la poitrine, pas plus que ses bras.

 

L’homme poussa un charriot vers le fauteuil, Emma ne comprit pas bien, il y avait dessus tout le nécessaire du parfait coiffeur, rien de plus, rien qui puisse lui faire peur, mais elle avait appris à se méfier depuis qu’elle était dans ces lieux.

 

L’homme pris une paire de ciseaux et entrepris de couper les cheveux d’Emma, qui tombait au sol par grosse touffe, elle comprit alors, il allait la tondre. Effectivement Saadiq confirma ses craintes.

 

« Pour commencer tu vas être tondue, mais tu verras je ne vais pas m’arrêter à ça ! Tu as pas idée de ce que Le Grand Maitre Sekou a prévue pour toi» ricana-il.

 

Quand le plus gros des mèches furent tombées, il prit une tondeuse et entrepris de finir de la tondre, il fignola au rasoir, une fois qu’il eut fini, il mit des gants épais, et passa sur tout le crane une crème.

 

« Cette crème va brules les racines, papilles et follicules, plus rien ne repoussera jamais » et Saadiq éclata de rire. Puis il entreprise de raser les sourcils, et y appliqua la même crème. Il passa de la crème sur les aisselles, le pubis, la vulve et partout où il pouvait accéder. Si au début Emma ne ressentit rien, rapidement une chaleur d’abord douce et diffuse, plus de plus en plus force et enfin carrément brulante, elle hurlât une fois de plus de toutes ses forces. Emma pleurait, si au début de la tonte, elle s’était une nouvelle fois sentie humiliée, le fait de rester ainsi à vie l’horrifiait. 

 

Au bout d’un certain temps Saadiq reprit la parole « Bien passons à la suite ».

Emma comprit qu’elle n’en avait pas fini avec lui.

« Je vais te tatouer sur le front, the queen of spades avec un as de pique de chaque côté, si un a signifie que tu aimes les blacks, deux  signifie que tu es l’esclave de tous les blacks, homme comme femme » Saadiq éclata alors d’un rire franc et massif.

 

Emma éclata alors en sanglot, elle ne supporterait pas que qui que ce soit la vois ainsi, elle ne pourrait  plus jamais elle oserait sortir de chez elle, elle devrait vivre enfermer chez elle.

 

 La brulure de la pommade s’était estompée, vint celle du tatouage. Saadiq commença à tracer soigneusement les lettres en caractère gothique, avec un pistolet, ce que ne savait pas Emma, qu’il était un tatoueur professionnel, et qu’il avait eu plusieurs récompenses internationales pour son art.

 

Petit à petit le texte prenait forme, une fois qu’il eut fini, il tatoua une carte à jouer avec l’as de pique, de chaque côté du texte, cela prit environ 45 minutes.

 

« Bien je suis très content de moi, j’ai fait un bon boulot ».

 

« La suite c’est Kacia  qui va s’en occuper » et en disant ça il appuyer sur un bouton. Après quelques secondes Kacia entra dans l’alvéole. « Superbe Travail, tu es vraiment doué Saadiq » déclarât-elle, on aurait dit qu’il rougissait devant ce compliment. « Tu lui as montré le résultat elle a vus a quoi elle ressemblait ? » demanda Kacia ? « Non, je ne voulais pas te priver de ce plaisir quand elle verra que sa déchéance est encore plus prononcée », lui dit Saadiq.  Il tira sur un cordon qui dévoila au plafond un miroir légèrement incliné, qui faisait que Emma voyait parfaitement ce qu’elle venait de subir. L’horreur totale de la chose lui apparut, l’avilissement était-elle qu’elle pensât, que jamais plus rien ne pourrait l’avilir plus, elle se trompait une fois de plus. Elle avait déjà plus de dignité, son âme était brisée, elle n’était pas  devenue folle, dégradée ainsi elle était plus qu’un pantin.  

 

« Tu vas subir ta dernière épreuve qui devrait faire de toi un déchet vivant », expliqua Kacia. 

Emma n’en revenait pas on allait encore lui faire subir plus avilissant, comment cela serait possible ! Après tout ce qu’elle avait subi, elle n’aurait jamais pensé que l’on puisse encore allez plus loin dans l’abjection, pourtant sait ce qu’y allait se produire. On la détache, lui ordonna de se lever et de suivre Kacia, elle le fit sans penser, sans réaction. Docilement, elle suivit Kacia dans l’alvéole mitoyenne.

 

Kacia la fit mette à genoux et elle du ce penchez en avant sur un banc, un montant fut rabattu sur le bas de ses reins, des sangles lui maintenait le torse, on mit des anneaux fixés au sol a ses chevilles.

« Je vais commencer par te dilater, la chatte, puis je m’occuperais de ton cul » lui expliquât Kacia.

Comment une dilatation même anale allait en faire un déchet ? Emma qui les connaissait désormais pensa tout de suite qu’ils avaient dû prévoir quelques choses de plus extrêmes.

 

Elle sentit un objet froid de bonne taille s’introduire dans son vagin il la remplissait entièrement, une fois au plus profond de son orifice, elle entendit un bourdonnement, Kacia avait mis la machine en marche, l’objet froid et un gode très particulier il était composé de segments qui s’écartait les uns des autres écartant les parois de plus en plus.

 

« Je vais te faire une piqure, elle va annuler la précédente, que tu ressentes le moment venu toutes les sensations possibles » dit Kacia et elle fit la piqure. Emma ne prit pas ça pour une faveur, désormais elle savait que si on lui rendait ses sensations sexuelles cela ne devait pas être pour rien. Le gode élargissait encore et toujours les parois vaginales, Emma ressentait de plus en plus de douleur, jamais elle n’eut cru que son vagin pouvait être distendu ainsi. Désormais une main serait entrée sans problème, mais l’engin continuait à élargir inexorablement les parois. Quand l’engin arrêta grossir ce fut pire, il ce  mis a faire des vas et viens, cela durant encore un bon quart d’heure.

 

« Bien a l’anus maintenant » di Kacia, toujours avec le gode dans le vagin, Emma senti que l’on Introduisait sans ménagement également un objet dans son anus, celui-ci ne la pénétra pas profondément, mais elle sentit qu’il grossissait aussi rapidement. « Celui la , je vais t’expliquer a quoi il va servir, tu vas être élargi de 20 cm de diamètre, mais en plus on va coupé le nerf pudendal, qui  qui innerve les zones les plus intimes de ton corps : ses ramifications touchent l'anus, le rectum, le périnée, les voies urinaires basses et les organes génitaux. Tu ne retiendras plus rien, ni urine ni excréments, tu te videras complètement en permanence. Et fait moi confiance je vais faire en sorte que jamais un chirurgien ne puisse le réparer un jour ». Emma ne dit rien, elle allait être un déchet. Kacia officiant , Emma ne sentit pas de douleur, du moins elle avait déjà tellement mal que ce « couvrait » celle du scalpel.

Kacia posa sous ses yeux un bol contenant le nerf.

 

« Dans 1 heure, tu auras retrouvé tes sensations sexuelles, dans notre générosité, on va faire en sorte que tu es du plaisir » dit Kacia   sur un air moqueur. Emma resta dans cette position durant 1 heure, elle se rendit compte, elle ne sut jamais comment, que désormais le produit qui l’avait empêchée de ressentir le moindre plaisir avait cessé de faire effet.

 

Kacia retira le gode qui avait dilaté son vagin et dit « Ne bouge pas mdr,  je vais chercher celui qui va te baisé » quelques minutes plus tard elle revient en disant « je te présente Black Beauty dis-lui de te baisée» Emma vi un superbe cheval noir et vaincu « Black Beauty baise moi svp » Kacia en colère hurlante «  tous les blacks sont tes maitres comment oses-tu l’appeler ainsi » Emma «  Maitre   Black Beauty baisée votre esclave, preneur votre plaisir ».  Le cheval bandait déjà, il devait avoir déjà fait ça, il prit Emma et elle senti le vas et viens a sa surprise, elle commença a mouillé. « Ooh, hum, oui, c’est bon,ooh n’arrêtez, Maitre Black Beauty baisée votre Jument, c’est bon, je vais jouirrrrr » puis petit à petit le plaisir monta, elle eut un orgasme, puis un autre.

 Comme tu as mal demandé qu’il te baise, pour ta punition tu vas te faire enculé par Black Beauty, allez demander ta punition et dans les règles encore »ordonnât Kacia

 

« Maitre   Black Beauty, je vous ai manqué de respect, punissez-moi en enculant moi sil’ vous plait » criât Emma. Kacia enleva le gode anal, et dirigea l’énorme sexe bestial vers l’anus. Les sensations de plaisirs d’Emma   furent portées encore plus à son paroxysme. « Défoncé moi le cul Maitre Black Beauty, punissez-moi de votre noble membre, rhaa c’est bonnnnnnn, votre jument aime votre bite, enculé moi à fonddddddddddd, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ». Emma dégoulinait litterallent de cyprine, puis elle eu un orgasme tel qu’elle n’en avait jamais connu et un jet sorti de son urètre, elle n’avait jamais été avant une femme fontaine, c’était fait désormais. Elle s’évanouit de plaisir.

 

À son réveil  elle était dans son appartement, vaincu, avilie, que serait désormais ça vie ?

 

Si vous voulez, quand même une suite, il va falloir laissez des idées dans les commentaires.

Par Maitre Gone6 - Publié dans : Emma esclave blanche - Communauté : Maitre Gone
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Super histoire merci de la partager..

Quelques idées de suite :

- travail des seins pour les rendre mous et pendants commes des pis de vache ( suspension par les seins pendant des heures )

- continuité de la transformation en déchet humain ( le cul écarté tête en bas cul en l air , elle sert de chiottes , les maitres lui chient direct dans le cul ouvert )

- nourrie à la merde de black beauty uniquement

- trop ouverte pour donner du plaisir aux maîtres ; elle sera baisée par l'urtere désormais 

-marquage au fer rouge

commentaire n° :1 posté par : Dali le: 30/06/2017 à 18h26

Catégories

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Images Aléatoires

Sites Pro et Moteurs

La Boite au Fantasme
( chat et Webcam )
http://www.laboiteauxfantasmes.com/

Le Marché aux escalves
( petites annonces )
http://www.slavemarket.ch/

Site d'Hentai
( Dessins Japonais )
http://www.hentaitraders.com/

Sensation-SM
(annonces et dial privé, pas de chat )
http://www.sensationsm.com/

Trinity Book, superbe site avec des clips a voir absolument http://www.trinity.book.fr/

Un site avec pleins de viédos BDSM gratos
http://www.gexo.com/33072

 

 http://gone6.over-blog.com/google1a1376067d831eb5.html

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés