Paula "l'esclave"

 
PAULA l’Esclave ( 1ere partie )
 
Paula était une jeune femme de l’aristocratie parisienne. Elle n’avait nul besoin de travailler, étant une riche héritière. Elle n’aimait rien de plus que les punitions, et les humiliations. C’était son coté maso qui la dominait. Déjà enfant, elle aimait recevoir de ses précepteurs , gifles fessées et autres châtiments.
 
Son taxi, la déposa devant un bar situé dans un quartier malfamé de la capitale. Distinguée, élégante, escarpins à talons hauts et tailleur signé, elle dénotait dans cet environnement louche. Cependant une petite note suspecte l’associait à ce milieu, son petit coté grivois. En effet, personne ne pouvait deviner que sous ses vêtements chics, elle se promenait nue. 
Elle poussa la porte du restaurant et, selon les usages de l’établissement dont elle connaissait parfaitement les règles, adressa un signe la femme sise derrière le comptoir, puis se dirigea d’un pas assuré vers une porte au fond de la salle. La caissière d’un regard évocateur et tacite appuya sur un bouton qui déclencha l’ouverture et le bourdonnement de la serrure électrique. Paula pénétra alors dans ce tripot glauque.
 
Pendant quelques instants le bruit des jetons et des cris des joueurs s’arrêtèrent pour regarder cette intrus qui venaient perturber leurs jeux illicites puis après l’avoir détaillée des pieds à la tête reprirent de plus belle. La veille elle y avait perdu 1000 euros et son adversaire lui avait fait une proposition pour l’épurer. Soit payer, soit devenir pour une nuit SON esclave. Sa réponse devait être donner ce soir même.
 
L’ homme s’avança vers elle et lui demanda :
- Alors tu as choisi ?
- Oui . répondit Paula 
- Tu payes ou tu choisis l’autre proposition ?
- J’ai choisi l’autre proposition.
- Alors à poil ! Désormais, tu es mon esclave.
 
Paula commença à se dévêtir et à poser délicatement ses vêtements sur une chaise dont la propreté était douteuse. D’abord sa veste qui laissa apparaître une poitrine ferme et généreuse. Puis sa jupe dont elle fit descendre la fermeture à glissière lentement. L’assistance environnante commença à se désintéresser des parties de jeux en cours, pour se délecter du spectacle offert ! Paula, jeune femme belle et raffinée se retrouvait nue au milieu de tous ces gens .
 Sur un signe de l’homme, elle fut dirigée avec brusquerie au centre de la pièce où ses mains furent menottées derrière le dos puis sans douceur on la fit monter sur une table.
 
- Dis leur ce que tu as accepté, pour payer ta dette.
- J’accepte pour toute la nuit d’être votre esclave, vous pourrez satisfaire tous vos vices,                     j’accepte toutes les punitions, toutes les humiliations.
 
L’homme reprit la parole et dit :
 
-Seins, Sexe, Cul tout ton être…je vais en faire ce que j’en veux. Et ils assisteront à ta déchéance 
 
L’homme dit :
 
- Maintenant il est trop tard pour revenir en arrière esclave Paula (en insistant sur le mot esclave)
 
Paula baissant les yeux murmura :
- Je sais.
 
Durant tout ce temps, les joueurs hommes et femmes s’étaient rapprochés de la table et parlaient à voix basse, estimant la «  marchandise ».
 
Elle dut faire le tour de la pièce pour bien montrer à tous ce qu’elle était désormais :
 une chose à la merci de cet homme.
 
- Tu vas commencer par sucer et avaler le foutre de tous les hommes présents !
 
D’un coup d’œil furtif Paula estima à une vingtaine les hommes présents. A peine eut elle le temps de voir tous les visages, qu’un homme s’empressa et appuya rudement sur ses épaules afin de la faire mettre a genoux. Il défit sa braguette et sortit son sexe malpropre. Paula dés lors commença à le sucer malgré la répugnance qu’il lui suscitait. Puis, très rapidement elle sentit gonfler ce sexe dans sa bouche. Au bout de quelques minutes il y éjacula et, contrainte, elle avala ce jet de foutre chaud et amer. L’homme auquel elle appartenait lui dit :
 
- Nettoie bien sa queue il en reste, et tu en as laissé tomber par terre, lèche aussi !
 
Elle obéit sans discuter, nettoya le sexe de l’homme puis lécha ce qui était tombé par terre. Le sol était sale et ne devait pas avoir été lavé depuis plusieurs jours. Elle s’appliquait à la tâche. Ensuite ce ne fut qu’une longue succession de queues de toutes tailles, qu’elle s’efforçait de sucer, puis après les avoir englouties, les avoir léchées, avoir avalé toutes ces semences et les avoir nettoyées, plusieurs fois elle dut lécher le sol sur lequel du foutre s’était échappé.
 
Quand, le dernier homme se fut satisfait elle reçu un violent coup de pied dans les seins. 
- Debout maintenant !!
 
Tout en se relevant péniblement, elle entendit avec stupeur un cliquetis métallique résonnant qui lui fit retourner la tête rapidement. Elle vit dés lors descendre du plafond une grosse chaîne munie d’un crochet. Ses mains toujours menottées dans le dos, furent libérées seulement le temps de les lui remettre, mais cette fois ci sur son ventre. De ce fait, elle put être suspendue au crochet par les menottes. Pendant ce temps une femme, lui installa une barre d’écartement aux chevilles, ainsi jambes écarts à la merci de tous, elle trônait au centre de la pièce. Son Maître pour la nuit, prit sur une table où paradaient différents instruments tous plus inquiétants les uns que les autres, deux fouets de dressage comme ceux utilisés notamment dans les centres équestres. Il en tendit un à la femme qui venait d’attacher Paula. Il se plaça derrière Paula et la femme devant.
 
-Tu vas recevoir 100 coups de fouets, 50 de chacun de nous, si tu t’évanouis, ne crois pas que nous arrêterons pour autant, bien au contraire nous te réveillerons et reprendrons aussitôt.
 
Ils commencèrent à la fouetter, Paula serrait les dents pour ne pas crier sous la morsure des fouets. Ils devaient avoir l’habitude de ce genre d’exercice, en effet ils alternaient dans un parfait synchronisme, les coups.
 
La femme voyant que Paula ne criait pas, commença à la frapper sur les seins, au premier coup reçu sur les seins, Paula ne put retenir un cri. Alors qu’elle avait déjà reçu la moitié des coups, la femme s’arrêta de la frapper et fit signe au Maître de Paula d’en faire autant.
 
- Attendez je veux vérifier quelque chose dit la femme.
Elle s’approcha de Paula et sans ménagement, lui mit deux doigts dans le sexe.
- Mais, oui, elle mouille cette salope.
- Ah tu aimes avoir mal, tu vas être servie, attends un peu.
-Amenez moi des pinces à linges et du ruban adhésif.
 
Très rapidement, on lui amena ce quelle avait demandé
Elle pris les pinces et en fixa 3 sur chacune des grandes lèvres, puis utilisa le ruban adhésif pour les coller aux cuisses, maintenant les grandes lèvres ainsi largement écartées.
 
Paula, n’avait jamais été aussi impudique, les spectateurs, ne pouvaient rien manquer de son intimité, de toute évidence, elle était effectivement mouillée, preuve qu’elle avait apprécié les coups qu’elle avait précédemment reçus.
 
Paula et toute l’assistance comprirent les intentions de la femme.
 
Elle recula et fit signe au Maître de Paula, qu’ils pouvaient recommencer.
 
Si l’homme continua méthodiquement de fouetter Paula comme il l’avait déjà entrepris, zébrant tout son corps des épaules jusqu'à la hauteur des genoux avec méthode.
La femme elle, entreprit désormais de ne viser que le sexe de Paula largement ouvert.
Au premier coup atteignant son intimité Paula hurla de douleur, la femme n’en eut cure.
 
Pendant tout ce temps l’assistance regardait, certains hommes se masturbant, ou d’autres se faisant sucer par des femmes présentes, voir par d’autres hommes.
 
La femme était une vraie experte, du fouet, chacun de ses coups portait, tous frappaient le sexe de Paula, ses cris étaient encore plus forts, quand elle touchait le clitoris ou les petites lèvres.
 
Mais tout le monde pouvait constater deux choses, premièrement que Paula mouillait de plus en plus , sa cyprine s’écoulant de toute évidence de plus en plus fort, ensuite que ses cris étaient un mélange de douleur et de plaisirs.
 
On entendit certaines voix dire :
-Vas y plus fort, cette salope adore ça, regardez la, elle va jouir.
- Eclate lui la chatte avec ton fouet, qui supplie d’arrêter.
 
La femme compta les derniers coups à haute voix :
-5 ,4 ,3 ,2 ,1.
Et quand elle dis : 0 , Paula eut un fort orgasme , on put constater qu’elle était une « femme fontaine ».
 
L’homme s’approcha de Paula et lui détacha les mains. Elle s’écroula par terre, vaincue à la fois par la douleur et le plaisir.
 
Mais l’homme lui dit :
- Je n’en ai pas encore tout à fait fini avec toi, encore une dernière chose et tu pourras t’en aller, mais tu peux te reposer, 1 heure. Paula s’endormit aussi curieusement que cela puisse paraître, aussitôt. Au bout, tout juste d’1 heure, elle fut réveillée par un seau d’eau glacée.
 
-Ca suffit tu t’es assez reposée, lui dit son Maître d’un soir , -Met toi a 4 pattes, on va s’occuper pour finir, de ton cul.
-Oui Maître, dit Paula.
 
Péniblement elle se mit dans la position demandée.
-Tu as sucé 20 hommes tout à l’heure, aux femmes de s’amuser avec toi maintenant.
-Elles sont 10, elle aussi tu vas les lécher, mais en plus, elles vont te mettre leurs mains dans le cul, te le fister.
-Approchez mesdames, elle est à vous.
 
Les femmes qui de toute évidence, n’attendaient que cela depuis le début de la soirée, jalouses de la beauté de Paula, firent cercle autour d’elle.
 
Une première femme se mit devant elle et lui dit :
-Lèche moi putain, on va voir si tu aimes autant ça, que les queues.
 
Pendant que Paula entreprit de lécher la femme, titillant avec sa langue le clitoris, puis descendant vers les petites lèvres, écartant l’intimité de la femme, elle introduisit en même temps deux doigts dans le sexe de cette dernière, se jurant de la faire jouir.
 
Pendant ce temps, une autre se plaçait derrière elle en ricanant :
- Dommage pour toi, j’ai oublié de prendre du lubrifiant, mais si tu aimes souffrir alors tu devrais aimer.
 
Cette dernière demanda à une autre femme d’écarter les fesses de Paula, puis sans ménagement commença à introduire sa main dans le cul de Paula de plus en plus profond. Le cri de Paula fut étouffé par la femme qu’elle léchait, qui exerçait une forte pression avec ses mains, en écrasant le visage de Paula contre sa chatte.                                    
 
Après avoir complètement, introduit la main dans le cul de Paula, elle fit des mouvements de vas et viens, et parfois tournait sa main dans le fondement de Paula.
 
Les 10 femmes présentes, se succédèrent de manières ininterrompues durant une bonne heure passant de la langue au cul de Paula. Avec ce traitement, Paula perdit rapidement la notion de toutes réalités, elle ne savait plus qui la fistait, qui elle suçait, certaines lui donnèrent même leurs doigts à sucer après lui avoir fisté le cul, mais elle n’en avait que faire, et le fit sans protester.
 
Le Maître de Paula, pour cette soirée, dit au bout de cette heure :
 - C’est bon, ça suffit, elle a payé sa dette.
 
L’anus de Paula était béant, de toute évidence il faudrait un bon moment avant qu’il ne redevienne normal, plusieurs jours, peut être plusieurs semaines, pendant lesquelles, elle devrait subir la honte de l’écoulement permanent de ses propres excréments.
 
Puis, sur un signe du Maître, deux hommes prirent Paula sous les aisselles, l’emmenèrent devant la porte d’entrée, l’ouvrir, jetèrent par terre son tailleur et la poussèrent dehors.
 
Paula, meurtrie de toutes parts, humiliée, nue dans cette rue, se revêtit péniblement, sous les regards médusés des quelques passants à cette heure plus que matinale. Elle fit signe à un taxi en maraude, monta, lui donna son adresse et s’endormit dans le taxi, avec un large sourire aux lèvres !!!!
 
(A suivre)

Catégories

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Derniers Commentaires

Calendrier

Septembre 2017
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
<< < > >>

Images Aléatoires

  • maitre-015.jpg
  • josiane fessé.jpg
  • punition.jpg
  • Minou-en-Cage.jpg
  • vincent coco fr-5897

Sites Pro et Moteurs

La Boite au Fantasme
( chat et Webcam )
http://www.laboiteauxfantasmes.com/

Le Marché aux escalves
( petites annonces )
http://www.slavemarket.ch/

Site d'Hentai
( Dessins Japonais )
http://www.hentaitraders.com/

Sensation-SM
(annonces et dial privé, pas de chat )
http://www.sensationsm.com/

Trinity Book, superbe site avec des clips a voir absolument http://www.trinity.book.fr/

Un site avec pleins de viédos BDSM gratos
http://www.gexo.com/33072

 

 http://gone6.over-blog.com/google1a1376067d831eb5.html

Syndication

  • Flux RSS des articles

Texte Libre

 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés